Pour un institut polytechnique de France : un regroupement de rang mondial d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche sur le plateau de Saclay

Documents

Date de parution : Octobre 2018 Numéro : s/o Organisation émettrice : Ministère de l'économie et des finances Source : https://www.economie.gouv.fr/fi...

Pour un institut polytechnique de France : un regroupement de rang mondial d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche sur le plateau de Saclay

En octobre 2017, au cours d’une visite sur le plateau de Saclay, le président de la République a souhaité la création d’un pôle d’excellence alliant enseignement et recherche : il s’agit de doter ce groupement de grandes écoles d’une qualité et d’une renommée similaires à celles des grands instituts d’enseignement et de recherche mondiaux, à l’instar du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ou du California Institute of Technology (Caltech).  

Aussi, Jean-Lou Chameau, président émérite du Caltech, s’est vu confier la coordination du projet et en premier lieu la rédaction d’un rapport afin de proposer de grandes orientations pour ce groupement, au nom provisoire de « NewUni ».

Il recommande le déploiement d’une stratégie commune, délibérément tournée vers l’international :

  • Proposer des programmes de formation (bachelor, master et doctorat) compétitifs à l’échelle internationale, avec un recrutement sélectif, tout en veillant à une large ouverture sociale,
  • Asseoir la stature internationale de la recherche, en offrant une signature unique de publication et en renforçant les liens avec les organismes de recherche internationaux. Le réseau d’enseignants-chercheurs et de doctorants (dont le nombre actuel pourrait être doublé en 10 ans pour atteindre 2 000) serait fédéré au sein de quatre à cinq facultés multidisciplinaires.

D’un point de vue organisationnel, au-delà d’une mutualisation des fonctions support comme la gestion des infrastructures, la vie sur le campus, la communication et les systèmes d’information, une gouvernance souple est préconisée associant étroitement les directeurs des établissements membres et les enseignants-chercheurs.

L’auteur propose ainsi la constitution d’un établissement à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP), avec une tutelle conjointe entre les ministères des armées, de l’économie et des finances et de l’enseignement supérieur, chaque membre conservant sa personnalité morale et juridique.

A la suite de ces recommandations, cinq institutions du plateau de Saclay (ou ayant prévu de s’y installer très prochainement) – Ecole Polytechnique, ENSTA, ENSAE, Télécom Paris Tech et Télécom Sud Paris - ont signé une convention de coopération les engageant à créer la nouvelle structure proposée. Un partenariat approfondi est également à l’étude avec HEC.

 

Documents à télécharger

Revenir