Comment renforcer l'efficience de la dépense publique pour l'éducation

Documents

Date de parution : Janvier 2019 Numéro : 235 Organisation émettrice : Direction générale du trésor Source : https://www.tresor.economie.gou...

L’éducation primaire et secondaire constitue un enjeu de croissance de long terme mais aussi un levier d’économies pour la France. La direction générale du Trésor (DG-Trésor) s’interroge dans une note publiée en janvier 2019 sur la manière de renforcer l’efficience de la dépense publique dans ce domaine.

L’éducation est porteuse de croissance : elle permet notamment d’accroître la productivité du travail, de stimuler la capacité d’innovation nécessaire à la montée en gamme de l’économie et in fine de réduire le taux de chômage et donc indirectement la dépense publique, en améliorant l’appariement entre l’offre et la demande de travail. En effet, les politiques d’éducation sont d’autant plus importantes aujourd’hui que la révolution numérique à l’œuvre est biaisée en faveur du travail qualifié : ainsi, le taux de chômage des sans diplômes sortis de formation initiale depuis moins de 4 ans est d’un peu moins de 50%, contre seulement 8% pour les diplômes bac+2 ou plus.

Si la France ne dépense en moyenne pas plus que les pays de l’OCDE pour l’éducation, la DG-Trésor souligne plusieurs spécificités françaises :

  • Les dépenses sont largement concentrées sur l’enseignement secondaire au détriment de la maternelle et du primaire,
  • L’efficience des dépenses d’éducation, mesurée par le rapport entre les dépenses totales de primaire et secondaire et les résultats de la France aux enquêtes PIAAC[1] et PISA[2], est inférieure à celle des pays les plus efficients,
  • Le niveau scientifique, et notamment mathématique, des élèves de 15 ans est globalement faible alors que les écarts de niveau entre élèves se creusent selon leur originale sociale.

Cet état de fait s’explique principalement par un recul de l’attractivité de la profession d’enseignants et un manque de formation de ces derniers, notamment dans les matières scientifiques. La DG-Trésor recommande ainsi de :

  • engager une réflexion globale sur le travail des enseignants (rémunération, appariement élèves/enseignants notamment en réseau d’éducation prioritaire renforcé, méthodes de formation, coopération avec les chercheurs),
  • décliner les objectifs de la politique d’éducation hors du champ de l’éducation (logement, politiques urbaines, lutte contre la pauvreté),
  • mesurer l’efficience de chaque mesure mise en place.

[1] Le programme international pour l’évaluation interne des compétences des adultes (PIAAC) est un programme de l’OCDE mesurant la maîtrise de certaines compétences clés chez les adultes

[2] Le programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) est un programme de l’OCDE mesurant la maîtrise de certaines compétences clés chez les élèves de 15 ans

Documents à télécharger

Revenir